Un annuaire hors norme !

Bien être naturel a regroupé pour vous les professionnels agissant dans le milieu de la santé du bio et du bien-être.

Le concept : vous recherchez le professionnel dont vous avez besoin près de chez vous, vous prenez rendez-vous !

Vous pouvez également participer en laissant un avis sur la prestation.

Vous êtes un professionnel?

Inscription

Une réponse en 3 clics de souris...

Bien être naturel

Je recherchede manière géolocalisée

Bien être naturel

Je ciblele professionnel de mon choix

Bien être naturel

Je commentemon retour d’expérience

Découvrir le concept

La maladie, une amie qui nous veut du bien

Accueil » Actualités » La maladie, une amie qui nous veut du bien

Pendant  plusieurs millions d’années le monde humain et animal a utilisé la nourriture complète offerte par la nature. Mais depuis 80 ans nous utilisons des produits de raffinage et des produits chimiques.
Seulement celles-ci comportent et provoquent des intoxications multiples. 

L’organisme à la facilité de détruire les toxines et les produits chimiques lorsqu’il absorbe de petites quantités de cette nourriture « moderne et nocif» et les éliminer par l’urine.
Mais dans le sang a également lieu des réactions chimiques qui peuvent modifier par exemple un acide puissant en acide faible afin de l’éliminer par la suite par les urines et la transpiration.
Tant que notre corps est actif, équilibré et possède l’énergie suffisante pour le faire, nous avons peu de problème.      
Depuis fort longtemps notre organisme absorbe en excès certaines choses (stress, émotions négatives, contrariétés, chocs physiques et morales, produit chimiques, protéines animales, etc.) et les évince.
Seulement dépassé une certaine capacité d’élimination notre corps se déséquilibre et pour rétablir celui-ci, crée un processus d’ajustement plus brutal  afin d’éliminer sous forme de fièvre appelé la « maladie ». L’organisme consume les excès et se retrouve nettoyé et équilibré.   
Les purifications se font par l’intermédiaire des poumons, du système respiratoire, par la peau  concernant les toxines et autres surplus.
Il serait imprudent d’entraver le travail, sous quelque forme que se soit, de réparation de l’organisme.
Le corps s’acharne afin d’expulser tous les excès et pour sauvegarder le bon fonctionnement de notre équilibre donc de nos organes.
La fièvre, la transpiration, etc. peuvent perdurer longtemps et nous placer en position critique dans la mesure où les absorptions du passé sont importantes. 
L’appétit peut même se perdre du fait de nombreux abus dans notre passé. Suite à une période de réduction de l’alimentation  ou à un semi-jeune les intestins et les organes retrouvent leur fonctionnement  naturel.

Comme quoi il ne faut pas craindre la « maladie » et l’apprécier comme un mécanisme de sauvegarde.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


Je souhaite devenir partenaire

Merci de nous adresser une demande d’enregistrement. Nous prendrons contact avec vous.

Je m’inscris
Découvrir la légende de la carte
Découvrir la légende de la carte